Ludivine : Figures imposées, figures libres


Le projet Ludivine : figures imposées, figures libres documente de manière intimiste le parcours de Ludivine Malle, athlète de roller artistique. Il prend pour toile de fond sa dernière saison sportive, ainsi que les mois qui suivent cette retraite.

 
Ce projet s’intéresse à la façon dont Ludivine a fait face au traumatisme des années de violences sexuelles subies par son ex entraineur.

 
Comment le milieu sportif, théâtre de ces drames, peut-il offrir une possibilité de résilience ? Que représente une dernière saison sportive dans le contexte de ce passé ? Comment rencontrer cette jeune femme au-delà de son histoire ? Comment ce parcours personnel peut-il devenir une source d’inspiration pour d’autres victimes ?

 
J’interroge la notion de résilience sur ce parcours singulier, la place du sport en tant que vecteur de « rédemption » mais également terrain de drames et le pouvoir de la libération de la parole comme source d’inspiration pour d’autres victimes.

 
Ce travail sur l’intime est étroitement lié à la relation entre Ludivine et moi-même. Ce lien privilégié a permis cette aventure photographique et ce projet collaboratif.

 
Au travers de l’histoire personnelle de Ludivine, il s’agit de toucher à l’universalité d'une réalité prégnante.


Ce projet est soutenu par la Fédération Française de Roller & Skateboard qui m'a attribuée une bourse à la mobilité afin de pouvoir suivre Ludivine sur ses derniers championnats du monde à Buenos Aires (Argentine) en novembre 2022.




Ce travail a été retenu pour être exposé dans la galerie l' Espace 18 à Nantes en septembre 2023 dans le cadre de l’évènement Décryptages de Cosmopolis. En 2024, il est programmé pour la 12ème édition du Festival l’Œil Urbain à Corbeil-Essonnes et sera également proposé à la Maison des Photographes de l’UPP (Paris Xe).



Vous êtes intéressés par ce projet et souhaitez être informé.e de ces avancées ? N'hésitez pas à cliquer ici ! 

Using Format